J’ai fait le 3.6 de Pauline Sarda (et je vous raconte)

Avr 5, 2024

En mars 2022, je rejoins le programme du 3.6 de Pauline Sarda sur 6 mois. J’ai re-signé pour un continum de 6 mois supplémentaires. Un an au total dans ce mastermind.

Dans cet article, je réponds aux questions qu’on me pose tout le temps :

  • Est-ce que ça valait le coup ?
  • Qu’est-ce que j’en ai pensé ?
  • Quels ont été les résultats ?

Let’s go 🔥

Le concept du 3.6

Pour ceux qui la connaissent depuis un moment, Pauline Sarda a opéré un pivot business courant 2021. Elle est passée d’experte LinkedIn à coach business. Le 3.6 ancre officiellement sa mission d’accompagner des entrepreneurs à structurer et solidifier leur business.

Le concept est un programme hybride mêlant :

  1. Séances de codéveloppement en petits groupes pour avancer, discuter, conseiller sur les problématiques de chacun
  2. Séances 1:1 avec un mentor pour traiter d’une problématique spécifique
  3. Des interventions d’experts à des temps données
  4. Des vidéos à suivre à notre rythme sur la plateforme de formation du 3.6

Sur la page de vente du programme, vous pouvez retrouver ma vidéo témoignage 👇

Disclaimer : Quand je me suis inscrite en mars 2022, le 3.6 était à sa 1ère édition. Depuis, des améliorations / nouveautés ont été intégrées. Ce que je partage dans cet article reste subjectif et est à prendre avec du recul.

Pourquoi j’ai rejoint le 3.6 ?

Initialement, j’avais besoin de structurer des parties de mon business.

Cela faisait 1 an que j’étais entrepreneure, je générais entre 5 000€ et 8 000€ / mois de CA. Parfois, mes actions partaient dans tous les sens (éparpillement, manque de focus).

Souvent, je manquais de confiance en moi, dans mes prises de décisions.

Je recherchais des réponses, du soutien et des outils pour aller dans la bonne direction.

Je connaissais Pauline de LinkedIn. Son parcours et sa réussite étaient vraiment inspirants. Je me suis dit que j’allais beaucoup apprendre à son contact.

Ce que j’ai préféré

Pour moi qui manquais de structures et d’outils, le 3.6 a été game changer.

J’avais accès à toutes les formations / ressources / conseils de Pauline et sa team. D’un coup, le champ des possibles s’ouvrait et ça m’a fait gagner du temps sur pas mal de choses.

Le fait qu’on ait des sessions de codéveloppement en petit groupe a créé beaucoup de proximité et de liens entre les participants. Encore aujourd’hui, je suis les aventures de Kevin Pem, Alexandrine Nogueira de Sousa, Marie Perissoud, Marion Darras (coach du 3.6), Amandine Prélat.

Le 3.6 m’a permis d’explorer des options business auxquelles je n’aurais peut-être pas pensé. Il m’a challengé.

Les temps « moins forts » du programme

Comme pour le Bootcamp de Nina Ramen, je le précise, les aspects que j’ai moins aimés ne remettent pas en question la qualité du programme.

Être confrontée en frontal à d’autres entrepreneurs et d’autres business model a réveillé mon syndrome de l’objet brillant (à vouloir tout tester) et mes complexes de comparaison aux autres. Souvent, je me suis sentie « en retard » ou en décalage par rapport à la réussite des autres.

Quelques fois, j’ai trouvé que les problématiques des membres tournaient en rond dans les groupes de codéveloppement. Ce qui est logique, sur un parcours d’un an, car le business et ses problématiques sont cycliques.

Ma nature introvertie m’a parfois bloquée pour profiter à fond de l’expérience. J’aurais pu prendre davantage de temps pour créer du lien avec les membres et réseauter. C’était une super occasion de le faire et je ne l’ai pas assez saisie.

Et c’est ok.

J’ai fait avec les moyens du bord, comme je le sentais.


Pauline ne m’a absolument pas demandé de faire cet article. Si je l’ai rédigé, c’est parce qu’on me demande très régulièrement ce que j’en ai pensé et si j’ai été satisfaite.

Un conseil pour la route

Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de :

  1. Bien lire la page de vente du 3.6 qui détaille extrêmement bien l’expérience
  2. Vous renseigner auprès d’autres participants (même si, en réalité chaque expérience est unique et subjective)
  3. Contacter la team de Pauline Sarda pour demander des précisions si besoin

Oui, ça fait 3 conseils 😇

C’est de votre responsabilité d’évaluer si cette offre vous correspond.

J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair et si vous avez des questions, les commentaires sont là pour ça 👋

Cet article vous a plu ?

Dites le avec des ⭐️

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Pas encore de note, soyez le 1er !

Découvrez aussi

Pourquoi Solozen est le meilleur bootcamp business ?

Pourquoi Solozen est le meilleur bootcamp business ?

De janvier 2024 à avril 2024, j'ai fait partie de la 4ème cohorte du bootcamp Solozen organisé par Floriane Bobee (aka "Tata Flo"). C'est pour moi le meilleur bootcamp business et je vous explique pourquoi. Si vous êtes entrepreneur(e) en quête de structure, de...

J’ai fait le Bootcamp de Nina Ramen (et je vous raconte)

J’ai fait le Bootcamp de Nina Ramen (et je vous raconte)

En 2022, j'ai participé à la 2ème cohorte du Bootcamp RamenTaFraise de Nina Ramen. Dans cet article, je réponds aux questions qu'on me pose tout le temps : Est-ce que ça valait le coup ? Qu'est-ce que j'en ai pensé ? Quels ont été les résultats ? Let's go 🔥 Le concept...

Pourquoi recycler vos contenus RH ?

Pourquoi recycler vos contenus RH ?

Quand on parle de contenus, on pense immédiatement "création" de contenus, donc nouveauté. Et s'il y avait encore plus simple, plus économique, plus efficace ? Le recyclage de contenus, ça vous parle ? Ça veut dire quoi "recycler" du contenu ? Derrière le recyclage de...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *