Concilier recrutement et vie de famille 👨‍👩‍👧‍👦

Jan 15, 2020

Maman-Recruteuse, en vrai, on gère comment ?

 

La compatibilité du métier de recruteur et de la maternité peut paraître triviale. Pourtant, étant moi-même passé par là, et connaissant énormément d’autres « mamans-recruteuses », je t’assure que c’est un vrai sujet de fond. Ne serait-ce qu’à propos de horaires et du rythme de travail ! Quand on est recruteur, on accepte de se rendre disponible tôt le matin, entre midi et deux et en fin de journée. En fait, on accepte de se rendre disponible quand les candidats le sont, c’est à dire : après leur journée de travail. Alors, quand on devient maman, qu’il faut réfléchir à une solution de garde, puis après, gérer l’école, les vacances, les absences des enseignants, les grèves, le casse-tête commence.

✅ La bonne nouvelle, sache-le, c’est que c’est tout à fait faisable.

❌ La mauvaise nouvelle, en revanche, je préfère ne pas te mentir, c’est que ça demande une sacré dose d’organisation, beaucoup de souplesse, et surtout des compromis.

Dans cet article, je te donne quelques tips pour gérer au mieux cette nouvelle étape de ta vie ⬇️

#1 Accepte le changement 🌪

Quand tu deviendras maman, et d’ailleurs avant même que cela ne devienne concret, on te répètera à plusieurs reprises que ta vie va changer. Tu vas penser que ta vie PERSONNELLE va changer, mais pas forcément ta vie PROFESSIONNELLE. Pourquoi changerait-elle ? Avec une bonne organisation, l’aide du papa, voire des proches, aucun risque !

💛Un bon conseil, accepte dès le départ que tu ne maîtrises pas la situation et que le changement va devenir ton quotidien (si, si je t’assure !). Tes priorités vont changer, ton rythme va changer, et tu vas connaître des imprévus que tu n’auras pas anticiper. Bref, accroche-toi !

#2 Fais au jour le jour ☀️

Les premiers jours, les premières semaines, les premiers mois, tu vas découvrir ton nouveau rôle de maman. Il va falloir que tu t’adaptes et parfois, tu auras l’impression d’avoir enfin trouvé la bonne méthode (notamment pour gérer les réveils nocturnes ET assurer ta journée de travail derrière), alors que pas du tout. Up and down. L’ascenseur émotionnel se met en marche.

💛Mon conseil, sois patiente, laisse toi du temps, fais toi confiance et surtout, sois indulgente envers toi même. Si tu es comme je l’étais, dans une situation de salariée classique, les 2 mois et demi de congé maternité vont te sembler très courts. Et ça l’est ! On se met la pression pour reprendre son activité professionnelle, montrer qu’on est toujours au top, qu’on peut compter sur nous. Oui mais … une fois la journée de travail « classique » terminée, tu dois enchainer avec ton nouveau job de maman et là, il n’y a pas d’horaires. Le jour, la nuit (plusieurs fois par nuit), il va falloir que tu assures pour ton bébé. Et là, tu peux me croire, le manque de sommeil est fatal.

💛Mon conseil : écoute-toi, prends soin de toi, et surtout recharge tes batteries dès que possible. Ton bébé a besoin d’une maman en forme. Ton patron a besoin d’une recruteuse performante. Pour être au top, il n’y a pas de secret : du repos. Apprends à économiser tes forces et à dire stop ou demander de l’aide quand tu n’y arrives pas.

#3 Organise-toi ⏱

Gérer son temps et s’organiser, facile à dire ! Nous sommes d’accord, les journées ne font que 24H et souvent, tu râleras parce que tu n’arrives pas à tout faire rentrer dans ce timing. D’où la nécessité de définir tes priorités. Il y a forcément de choses que tu laisseras de côté. Il y a plein de méthodes et d’astuces pour s’organiser et je ne vais pas toutes les citer. En revanche, ce que je peux te dire, c’est qu’il faut que tu essaies (et que tu échoues) pour finalement trouver la méthode qui te correspond.

💛Sur la gestion du quotidien, tu peux par exemple faire des listes, te faire des mémo pour ne rien oublier, anticiper un maximum (par exemple préparer les repas de la semaine en avance, vive le batchcooking ! ou encore préparer les tenues de la semaine pour gagner du temps le matin, et un peu de sommeil !). Dis toi que tout ce qui peut te faire gagner du temps est bienvenu dans ton quotidien.

#4 Adapte ton rythme pro / perso 🙋🏻

L’avantage c’est que de + en + dans les sociétés, des politiques de parentalité se mettent en place et permettent aux jeunes mamans de reprendre leur poste sans pression. A titre d’exemple, certaines structures permettent de faire du télétravail, d’autres d’avoir des souplesses horaires et puis il y a aussi la possibilité de prendre un congé parental pour travailler à 80 ou à 90%.

Tu auras bien assez le temps de réfléchir à ce qui est faisable selon ton organisation personnelle. En fonction de pleins de paramètres différents (mode de garde, disponibilité du papa, proximité de l’entourage et de la famille …), tu choisiras les options les plus cohérentes pour assurer un rythme cohérent entre ton job de recruteur et ta vie de maman.

💛Par exemple, sur un rythme à 100%, avec 5 jours travaillés / semaine, tu peux opter pour 2 après-midi où tu restes disponible après 17H30 pour contacter des candidats ou assurer des entretiens, et les autres soirs de la semaine être plus disponible pour ta famille.

#5 Tu as le droit de craquer 👎🏻

Le mental c’est essentiel. Avec le stress, la fatigue, la peur du changement, ton humeur va très probablement fluctuer. Sache le, tu as le droit de craquer, ça n’est pas grave et ça n’est pas permanent. On connait tous des périodes où c’est plus difficile, où notre job et notre famille nous pompent toute notre énergie, et vient le moment où on n’y arrive plus.

💛Avant d’en arriver là, mon conseil : s’écouter, se défouler, dédramatiser. N’hésite pas à extérioriser ce que tu ressens. Cela peut prendre la forme d’un sport (si tu as le temps !), de l’écriture (sur un carnet ou autre), d’une activité détente (chant, dessin, couture…). L’idée c’est de ne pas garder le négatif en toi.

Recruteuse salarié et maman, je n’y arrive pas, je fais comment ?

Pas de panique !

Encore une fois, tu as peut être besoin de plus de temps pour t’adapter. L’organisation que tu as mise en place à ton retour de congé maternité va très certainement évoluer. Il est fort probable que l’évolution de ton rythme se fasse en parallèle de l’évolution de ton bébé. Au plus ton enfant va grandir, gagner en autonomie, au plus tu gagneras en confiance et en sérénité.

Si malgré tout, tu sens au fond de toi que ce statut de salarié ne te correspond plus, et que tu as besoin d’autre chose qui fasse sens (c’est souvent une prise de conscience amorcée pendant le congé maternité), d’autres options sont possibles.

💛As-tu pensé à la possibilité de devenir freelance par exemple ? C’est une tendance qui a le vent en poupe dans le recrutement. De plus en plus d’entre nous sautent le pas et deviennent leurs propres patrons.

  • Flexibilité
  • Liberté
  • Home Office
  • Créativité

Les raisons de devenir freelance sont multiples et méritent d’être étudiées. Si le sujet t’intéresse, je ne peux que te conseiller de consulter l’excellent site d’Amélie Bernard 👉🏻 www.happyrecruteur.fr

Et toi, quels sont tes conseils pour gérer ton job de recruteuse et celui de maman ?

Cet article t'as plu ?

Dis le avec des 💛

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes 2

Pas encore de note, sois le 1er !

.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares