Recruteur à l’étranger : le mode d’emploi de l’expatriation (billet invité)

Mai 28, 2020

Cet article est fait pour toi si ➡️ tu te poses des questions sur l’expatriation, tu as un projet de partir à l’étranger, tu es curieux et tu as envie de découvrir d’autres façons d’exercer ton métier. Nous allons voir ensemble les questions à se poser avant d’envisager un départ, les avantages et inconvénients d’être à l’étranger.

Tu le sais, j’aime les parcours « atypiques », les personnes qui sortent du cadre. Sans doute mon petit côté rebelle 😝 ! Quoi qu’il en soit, je n’affectionne pas le fait de mettre les autres dans des cases limitantes. C’est la raison pour laquelle je lance une série de billets invités, c’est à dire des articles co-écrits, avec des recruteurs qui partageront sur Happy Recruteuse leur situation un peu exceptionnelle. Il y aura des recruteurs freelance, des recruteurs reconvertis, des recruteurs qui cumulent une autre activité, bref, je te propose de sortir du parcours traditionnel.

La 1ère thématique est celle de l’expatriation : comment devenir un recruteur à l’étranger ? C’est Marina Bertinelli, Recruteuse pour Frank Recruitment Group, en Espagne, qui ouvre le bal. Let’s go !

Faisons les présentations

Je suis expatriée depuis trois ans à Barcelone, en Espagne 🇪🇸. Il y a un an et demi, j’ai découvert le secteur du recrutement. Aujourd’hui je suis Talent Acquisition pour un cabinet spécialisé IT. Comme diraient mes collaborateurs, je suis « la recruteuse des recruteurs ». Toute la journée, j’ai la chance d’échanger avec des personnes qui ont pour projet de vivre une expérience à l’étranger. Notre société recrute des francophones pour développer le marché français, le tout, les pieds dans l’eau – nos bureaux étant à Barcelone.

Lorsque Bérangère m’a parlé d’un projet de co-écriture sur le thème de l’expatriation, j’ai immédiatement été partante. J’aurais bien voulu, il y a trois ans, recevoir les tips d’un expat !

Vous avez envie de grands changements, de vivre une aventure ou simplement de changer d’air ? Je vais vous expliquer ce qu’il faut savoir avant de vous lancer.

✈️ Avant le départ : identifier vos motivations pour partir

Première grande question que vous devez IMPERATIVEMENT vous poser : Pourquoi ai-je envie de partir ?

Une expérience en tant qu’expatrié ça se prépare : c’est un peu comme un départ en vacances, sans date retour et souvent avec un travail à la clef.

Pourquoi vous souhaitez-vous partir ? Est-ce parce qu’une société vous a démarché et que vous avez eu un coup de coeur pour le projet présenté ? Ou bien, au contraire, vous partez pour un projet personnel et vous trouverez, une fois sur place, un projet pro qui répondra à vos attentes ? Il vous faut répondre à cette question en priorité.

🔎 Petit conseil de la recruteuse : Partir vivre à l’étranger est une prise de risque pour les candidats. Du coté des sociétés : engager à distance les futurs employés n’est pas une mince affaire. Présentez-vous en entretien avec la réponse à ce pourquoi, ça aide à se projeter.

✈️ Petit conseil de l’expat : les deux sont liés, on ne part jamais uniquement pour l’un ou seulement pour l’autre. Il faut quand même que vous pensiez à ce qui penche dans la balance pour trouver votre propre équilibre.

Les freins et points négatifs

Vous avez la réponse et connaissez vos motivations ? Parfait ! Rentrons dans le vif du sujet et parlons en premier des éléments qui vous effraient : les points négatifs de l’expatriation. 

➡️ L’administratif : Eh oui… il faudra ouvrir un compte bancaire, vous déclarer en tant que résident(e) étranger(e), bref réaliser tout un tas de paperasse pas très drôle mais obligatoire pour démarrer votre nouvelle vie. Chaque pays a son propre fonctionnement et les surprises, bonnes comme mauvaises, font partie intégrante de l’aventure. En ce qui me concerne j’ai fais la queue une nuit entière devant le commissariat pour décrocher mon titre de résidence, avant d’appendre, quelques jours plus tard, que j’aurais pu prendre rendez-vous sur internet…

➡️ La solitude : N’oubliez jamais que la vie d’expatrié(e) n’est pas toujours le décor « carte postale » que nous envoyons à nos proches. Vous serez parfois confrontés à un sentiment de solitude, loin des vôtres et sans pouvoir rentrer tous les weekends pour aller manger chez mamie.

➡️ La culture : Coutume, jours fériés, problème de communication … Bienvenue dans le grand sentiment de la non-appartenance. Vous aurez toujours l’impression de n’être ni d’ici ni d’ailleurs.

Vous allez me dire que ça fait beaucoup de points négatifs et qu’il est peut-être plus confortable de rester gentiment chez vous ? Tout dépend de vos motivations (rappelez-vous, le point essentiel que devez mettre au clair avant tout projet de départ) mais il y a aussi pleins de bons côtés à cette vie. A votre avis, pourquoi je suis expatriée depuis 3 ans et pourquoi je n’imagine pas retrouver mon pays natal dans les prochaines années ?

Les bons côtés et points positifs

➡️ Le tremplin de carrière : J’appartiens à la catégorie des profils « atypiques ». En France, mon cv décousu et mon peu d’expérience professionnelle n’auraient pas suffit pour décrocher un poste équivalent à celui que j’occupe actuellement. Souvenez-vous : la décision de partir à l’étranger, aussi difficile soit-elle, est un élément valorisé aux yeux de vos futurs employeurs.

➡️ Des compétences en + pour votre profil : en partant vous allez apprendre une langue étrangère ou être immerger dans une nouvelle culture (pour les plus mauvais en langue.) Le fait d’être, durant un temps, dans une zone d’inconfort, va développer chez vous un coté débrouillard. Au niveau professionnel, il est fortement possible que vous vous sentiez plus à l’aise dans les prises de décisions, voire que vous preniez plus d’initiatives.

➡️ Un petit coté Robison Crusoe : vous serez, pour vos proches restés en France, l’aventurier(e) de la troupe, celui qui « l’a fait ». Attention aussi, vos premiers retours chez vous peuvent être animés par un sentiment ambivalent. Vous aurez l’impression d’avoir évoluer au quintuple. Vous aurez peut être, la sensation de ne pas reconnaître vos proches, ou d’avoir moins d’alchimie avec eux qu’auparavant. Rassurez-vous ce sentiment ne dure pas. Les retrouvailles sont d’autant plus belles, car plus espacées.

➡️ Tout vivre plus fort et plus vite : Comment se créer un nouveau cercle d’amis? Le départ est un des éléments qui vous lie aux gens. Vous découvrirez leurs cultures, vous les partagerez et vous échangerez avec des expatriés comme vous. C’est ce qui va vous permettre de construire des relations intenses et vraies, beaucoup plus vite qu’en France. Les petits pépins de vos vies quotidiennes peuvent se transformer en gros souci à l’étranger. Entre expatriés nous sommes les pro des petites astuces et beaucoup de choses passent par le bouche à oreille.

A titre d’exemple, j’avais dû me rendre au commissariat faire une déclaration de vol et m’étais retrouvée avec tous les fêtards de Barcelone au petit matin. Imaginez un peu, seule, sobre et en pyjama, dans un pays qui n’est pas le mien. Une amie native m’avait accompagné, ça a scellé notre amitié. Je peux vous assurer que ces anecdotes mettent de l’ambiance aux repas de Noël.

🎒 Vous envisagez de partir mais … 

Comme vous l’aurez compris je suis plutôt pro départ à l’étranger. 

Pour conclure j’aimerais répondre aux 3 questions qui me sont le plus posés en entretien : 

Je voudrais partir, mais je ne parle pas la langue du pays, est-ce obligatoire ?

Je dirais, qu’une fois de plus, tout dépend « du pourquoi » et des objectifs que vous vous fixez. Sachez que, et je sais qu’on n’y pense pas assez, vous n’êtes pas seul, chaque pays a son lot d’expatriés. Il est tout à fait possible de faire les démarches administratives sans maîtriser la langue du pays en question. Il y a énormément de services spécialisés pour vous aider.

Je veux partir à l’étranger, puis-je garder la même rémunération qu’en France ?

Ouille, les salaires. Votre départ à l’étranger est d’abord une volonté propre qui implique une adaptation au pays choisi. Il peut y avoir des écarts de salaire conséquents. Il faut savoir qu’en tant qu’expatriés nous avons tendance à gagner plus que les locaux. Je vous conseille de vous renseigner sur le coût de la vie, et pas uniquement sur le coût des loyers. Un calcul simple : salaire moyen du pays choisi + un panier de course mensuel. Ça donne déjà une idée.

Combien de temps dois-je me préparer avant mon départ ?

Une fois encore, tout dépend de votre caractère et de vos impératifs en France. Certains de mes candidats ont eu besoin de deux mois, d’autres de 10jours. Se sentir prêt : c’est ce qui prend le plus de temps.

J’espère avoir pu éclairer certains doutes, si vous avez envie de tenter l’aventure je vous conseille de vous rapprocher d’expatriés. Je serais ravie d’échanger avec vous sur ces sujets et de vous accompagner dans vos projets. Vous pouvez me contacter sur Linkedin, j’accepte les demandes d’ajout et je réponds à mes inMails. 😉

Waouh, je ne sais pas toi mais j’ai adoré lire toutes ces informations sur l’expatriation ! Comme l’a souligné Marina, il est impératif de te poser la question du POURQUOI partir si c’est dans tes projets. J’imagine aussi que tout le monde n’est pas fait pour être expatrié (par exemple, moi avec ma vie de famille, mon mari et mes 2 enfants, c’est déjà un projet plus complexe à mettre en place que si j’étais célibataire) mais les avantages à le devenir sont quand même très convaincants 🙌🏻! Je t’encourage vivement à solliciter Marina si tu as des questions. Encore un grand merci à elle d’avoir co-écrit ce billet invité !

Si tu as un parcours “atypique” et le souhait de participer à ces billets invités, je t’encourage à m’envoyer un message sur LinkedIn ou sur contactAThappyrecruteusePOINTcom. On discutera ensemble des possibilités de co-écrire un article 😉!

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest ✌🏻

Cet article t'as plu ?

Dis le avec des 💛

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes 12

Pas encore de note, sois le 1er !

.

2 Commentaires

  1. Manon

    J’adore cet article ! Ça donne réellement envie 😁

    Réponse
    • Happy_Recruteuse

      Hello Manon !
      Clairement … c’est une belle expérience à vivre.
      Merci pour ton retour, je suis vraiment ravie que cela te plaise 🤗.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares