Freelance – Feedback du 1er mois d’activité

Juil 3, 2020

Transparence & authenticité. 2 valeurs qui me sont chères, tu le sais. J’ai pour habitude, chaque semaine, de te partager mon quotidien de recruteuse (en mode Bisounours, armée de paillettes, sur sa licorne arc-en-ciel 🐻✨🦄🌈). Et, avec cet article, j’ai eu envie d’aller encore plus loin. L’objectif ? Te dévoiler les coulisses de cette nouvelle vie : mi-freelance / mi-salariée. Je le fais parce que je me dis que si ça peut être utile à certaines personnes qui se posent des questions (je le dis d’autant + que j’ai reçu beaucoup de messages allant dans ce sens), c’est tant mieux 🙏🏻. Pas de chichi, pas de blabla, tu le sais déjà 😅 !

Dans cet article, tu vas retrouver un récapitulatif de la situation et tout ce qui s’est passé sur ce 1er mois de freelancing :

  • Les grandes étapes
  • Les kiff
  • Les doutes
  • La suite

🚀 L’idée c’est de partager ensemble l’évolution de ce projet au fil des mois, que tu assistes aux backstage. Pour ce 1er bilan, je te propose quelque chose de soft mais si jamais tu as envie d’avoir plus de détails, je pourrais te proposer de prochains bilans encore plus transparents avec la partie financière + les outils utilisés + des templates de documents + des exemples de ce que je réalise. Là, c’est toi qui a la main et qui peut me dire, en commentaire ou par mail, si tu as besoin de +.

Comment toute cette aventure a commencé ?

Et si on partait du début ? Si tu me lis régulièrement, tu te poses sans doute des QUESTIONS sur cette évolution dans ma vie professionnelle. En juin, j’annonçais officiellement et publiquement sur LinkedIn que j’allais cumuler salariat ET micro-entreprise.

Pour tout te dire, je crois que la graine “créer ma boite” a commencé à germer il y a plusieurs mois déjà. D’ailleurs, quand j’y pense, c’est marrant parce qu’un ancien collègue à moi (Olivier, coucou 👋🏻) m’avait dit en 2019 : “je ne te donne pas 3 ans pour basculer dans l’univers freelance. Tu as ouvert la boite de pandore“. Il avait raison ! A la seule différence près que je n’ai mis qu’un seul pied dans cette nouvelle aventure. L’autre pied reste bien ancré en CDI (d’ailleurs, si certains collègues à moi passent par là, sachez que je fais toujours partie des effectifs de Cap, et conserve ma casquette de recruteuse).

Pourquoi m’a-t-il dit ça en 2019 ? Parce que c’est à ce moment là que j’ai obtenu mon diplôme de Community Manager … L’occasion de cocher “check” dans ma liste d’objectifs ✅. Le truc c’est que la profession de CM recense énormément de FREELANCE, et c’est un peu ce qui a lancé toute cette affaire. Je me suis peu à peu intéressée à cet univers. En point de mire, l’excellentissime blog de Julia Coudert (idontthink) 👌🏻 ! De fil en aiguille, je me suis dit “pourquoi pas ?”.

Début 2020, j’ai osé.

Le coronavirus est passé par là, le confinement aussi, avec les grandes réflexions, les remises en question, la perte de sens parfois.

Mettre un pied dans l’entreprenariat est probablement l’une des meilleures décisions que j’ai prise 🙌🏻. Il m’est très difficile d’expliquer objectivement et simplement POURQUOI c’est une bonne décision. Mon intuition. Le feeling. Tout un tas de petites choses me prouvent, un peu plus chaque jour, que je suis dans la bonne direction. A commencer par le regard plein d’amour de ma fille de 4 ans et demi 💛.

Ce qu’il s’est passé ce 1er mois

🖥 Création administrative de la micro entreprise

Entre se dire que c’est facile (la création en elle-même ne prend quelques minutes sur le site de l’URSAFF) ET réellement franchir le cap, il y a quand même tout une monde ! Sur avril et mai, j’ai énormément discuté avec mon entourage personnel ET professionnel sur le montage d’une micro-entreprise. Se lancer dans ce genre de projet, en parallèle d’une activité pro déjà chargée (et d’une vie de famille, ne l’oublions pas), est un vrai choix de vie. Cela doit être bien pensé en amont.

L’une des rencontres les plus décisives a été celle d’Amélie Arnaud, d’Happy Recruteur, qui m’a conseillé et guidé dans la démarche. 👆🏻 Elle a un site web qui détaille toutes les étapes, je vous le conseille vivement ✅ ! Elle vous explique comment devenir RECRUTEUR freelance de A à Z. Bien sûr, il y a aussi le programme Trouve ton Job de Rêve de Gaelle Brouat qui est venu concrétiser cette envie.

Lire l’article sur le programme Trouve ton Job de Rêve

Outre le fait de réaliser l’étape création officielle sur le site de l’URSAFF, il y a aussi la partie “cumul d’activité” qui demande un minimum de renseignements pour être raccord légalement parlant. Si jamais tu passes par là, tu dois te poser les bonnes questions et notamment celle de l’existence ou d’absence de CLAUSE D’EXCLUSIVITÉ dans ton contrat de travail. Dans mon cas, mon contrat de travail intégrait bien clause d’exclusivité m’interdisant toute activité professionnelle en dehors de mon entreprise actuelle SAUF ACCORD ECRIT PRÉALABLE. J’ai donc dû obtenir un accord écrit de la part de ma société, m’autorisant à exercer librement cette double activité. Sans cet accord, je m’exposais à des risques (licenciement notamment).

➡️ Tu veux en savoir + sur les conditions de levée d’une clause d’exclusivité ? Je te recommande ces 3 ressources :

☎️ 1ère sollicitation business

Mi juin, j’ai reçu ma 1ère demande de devis. C’était absolument inattendu. Peu de personnes étaient au courant de ce projet d’entreprenariat, et je n’avais pas encore posé noir sur blanc mes offres.

  • 🎉 1ère réaction ➡️ Danse de la joie ! Youpiiiiiiiiii ! Champagne !
  • 😱 2ème réaction ➡️ Panique à bord ! Je n’en ai jamais fait, je ne sais pas faire … au secours !
  • 🙏🏻 3ème réaction ➡️ On souffle … il suffit de se renseigner et de faire step by step, ça va aller.

La réalisation du devis m’a pris au moins 2 heures ! Je ne m’étais pas encore abonnée à FREEBE 😇. Quelle galère ! Il faut réfléchir à toutes les mentions légales à intégrer mais aussi à ce que tu proposes concrètement comme prestation, dans le détail, avec une deadline. Tu dois aussi réfléchir à tes options de facturation (paiement comptant ou avec un acompte, si oui, de combien ? 30%, 50% ?), à tes conditions générales de vente. Bref … je ne savais rien faire de tout ça !

Cette sollicitation s’est fait grâce à LinkedIn, et le client qui m’a fait confiance, l’a fait parce que nous étions déjà en contact. Nous avons été diplômés du même organisme (IFOCOP), nous côtoyons les mêmes personnes (Amélie 👋🏻), nous avons reçu la même certification (Ecole du Recrutement), nous participons au même évènement (#TRU). Nous avions échangé de vive voix début juin … et quelques jours plus tard, il me sollicitait pour ce devis.

Je lui ai proposé une prestation sur-mesure pour créer son site web + le branding de sa marque.

Il a choisi de me faire confiance pour toutes les raisons citées plus haut, et, Bertrand, si tu me lis, je te dis encore MERCI 🙏🏻 !

Côté devis et facturation, je passe aujourd’hui par l’outil FREEBE ✅. J’aurais certainement l’occasion de faire un article complet, mais sache simplement que c’est un outil, 100% online, qui te permet de gérer toute ta facturation de freelance (devis, factures, clients, mouvements bancaires, déclaration de CA…). Il coûte environ 7 euros / mois et te fait gagner un temps précieux. Si tu t’inscris en passant par ce lien, tu auras 1 mois d’essai gratuit (et non, je ne touche rien en contrepartie 😉).

✌🏻 1ère signature client & Démarrage prestation

Une fois le devis validé, et le 1er versement reçu, tout a été très vite !

Réunion de travail, contacts et feedback réguliers, ajustements … Je m’éclate 😁 ! En l’espace d’une dizaine de jours (et encore, sans quelques soucis techniques – merci OVH ! – ça aurait pu prendre moins de temps), le projet a pu être quasiment finalisé. Nous peaufinons aujourd’hui des détails sur quelques éléments “bonus” 🎁 (hors devis).

J’ai adoré que mon client me dise que j’avais bien bossé et que (je cite) : “pour tout ce que tu as pu faire, tu aurais pu facturer plus !” Ok, tu l’auras compris, je dois aussi apprendre à mieux me positionner côté tarification 😂 (je progresse, c’est normal, je pense qu’on passe tous par là, non ?). Mais, ce que ça voulait dire, c’est que j’avais délivré une prestation à la hauteur. Et ça, tu vois, c’est extrêmement important à mes yeux 😍. Si je me lance dans cette aventure freelance c’est pour apporter de la valeur et avoir un impact positif. #Happy

Les kiffs

  • Me sentir libre, m’organiser comme je le souhaite, sans pression 🎈
  • Avoir de la reconnaissance pour le travail accompli 👏🏻
  • Faire une activité plaisir / passion (écrire, créer des visuels, concevoir un site = 💛💛💛)
  • Etre payée pour ça 💵

Les doutes

  • Avoir un client, c’est TOP, mais après ? Est-ce que je réussirais à décrocher d’autres prestations ?
  • Je me pose beaucoup de questions sur la gestion du temps pour être encore plus efficace.
  • Suis-je vraiment légitime à me positionner comme professionnelle de la communication digitale ?

Toutes ces questions et ces doutes font partie de cette nouvelle vie. Souvent, j’ai entendu dire que les entrepreneurs vivent les montagnes russes. Up & down en permanence 🎢. C’est vrai 😂 ! Quand je me demande si je suis légitime (👋🏻 coucou le syndrome de l’imposteur), l’instant d’après je reprends confiance car je sais que c’est là où est ma place. Pareil pour les clients. Cela prendra sans doute du temps mais Rome ne s’est pas fait en 1 jour (ne me remerciez pas pour cette citation old-school ✌🏻). Au contraire, je suis hyper contente d’avoir réussi à décrocher mon 1er client sur le 1er mois de lancement.

La suite ?

J’ai PLEIN d’idées 😅 ! Tellement de choses que je souhaite développer et mettre en place 🙌🏻. J’essaye, je dis bien, j’essaye, de hiérarchiser et de prioriser. Alors, voici ce qui devrait arriver sur ce mois de juillet :

  • ➡️ Création d’un site vitrine pour expliquer en détails ce que je propose (+ simple de poser les choses)
  • ➡️ Création d’un profil sur Malt.fr pour être visible de potentiels clients
  • ➡️ Formation sur la création de contenus de Julia Coudert, pour aller encore plus dans le qualitatif pour le blog

Nous arrivons à la fin du REX de ce 1er mois. Ah, j’oubliais ! Conserver de l’énergie est aussi un objectif important 🍓. Un peu comme le fil rouge à garder en tête. L’envers du décor quand tu es micro-entrepreneur c’est que tu gères TOUT : l’administratif, le financier, la relation commerciale, la communication, … Et tout ça prend du temps ! On ne se rend pas compte de cet aspect là quand on est salarié. Une bonne organisation est la clé, et c’est ce que je vais essayer d’optimiser dans les semaines à venir. Si tu as des questions, des interrogations, envie qu’on papote, c’est avec plaisir !

Cet article t'as plu ?

Dis le avec des 💛

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 11

Pas encore de note, sois le 1er !

.

2 Commentaires

  1. Emilie

    Merci pour cet article très complet 🙂

    Réponse
  2. Amélie

    Encore bravo pour ton parcours Bérangère ! C’est dingue le chemin parcouru !
    Amélie de la Team #Happy Recruteuse

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares